OPEN CALL 

EXPOSITION ESTUDIANTINE DE PHOTOGRAPHIE 

JAOU LAB

 

Contexte de l’Appel 

Jaou Tunis est un festival d’art contemporain lancé en 2013 par la Fondation Kamel Lazaar (Tunisie). Lors de sa 6e édition en 2022, il s’est focalisé sur l’art de l’image, de la photo et de l’image en mouvement. Il s’est structuré depuis en une Biennale.   

Pour sa prochaine édition qui aura lieu du 10 au 26 octobre 2024, la Biennale lance « Jaou Lab ».  

Jaou Lab est un programme d’activités qui vise à renforcer la capacité des étudiant.e.s pour une meilleure inclusion professionnelle.  

Jaou Lab offre aux étudiant.e.s la possibilité de : 

  • Participer à des ateliers pratiques en : curation, techniques photographiquesmontage de projets photographiques, production d’expositions, etc. 

  • Proposer leurs œuvres photographiques dans le cadre d’un appel à propositions.  

  • Exposer leurs œuvres lors d’une exposition qui fera partie du programme de la Biennale Jaou en octobre 2024. 

  • Prendre part aux activités de la Biennale Jaou pendant 4 jours à Tunis (symposium, concerts, vernissages, rencontres professionnelles). 


Objet de l’Appel 

Cet Appel à participation est destiné aux étudiant.e.s des établissements universitaires qui offrent une formation en photographie. Il vise à promouvoir la création en photographie et en image dans le milieu estudiantin (voir liste des étudiant.e.s et établissements concernés par cet Appel). 

Les étudiant.e.s seront invités à travailler individuellement, en binôme pour élaborer des projets artistiques en photographie selon une thématique choisie (voir la note curatoriale). Ils seront accompagnés par leurs professeurs dans la démarche de création et d’élaboration du projet artistique.  

Les œuvres sélectionnées feront l’objet de l’exposition Jaou Lab dans le cadre de la Biennale Jaou du 10 au 26 octobre 2024 à Tunis. Les étudiant.e.s sélectionnés seront invités à la Biennale Jaou les 10-13 octobre 2024, leur séjour sera entièrement pris en charge par la Biennale. 


Processus de sélection  

La candidature des étudiant.e.s désirant soumettre leurs projets artistiques doit être appuyée par une attestation dûment signée par les professeurs encadrants. La liste des professeurs référents figure plus bas dans ce document. (Le PDF de l’attestation à signer par le professeur est disponible en téléchargement ci-dessous) 

Un comité de sélection formé par la coordinatrice du projet Chiraz MOSBEH, un.e artiste professionnel.lle et un membre de la Fondation Kamel Lazaar évaluera  les candidatures validées par les professeurs référents et envoyées dans les délais prescrits. Seuls les membres du comité de sélection sont habilités à juger de la pertinence des œuvres en rapport avec la thématique choisie et la qualité artistique.  

Prix Jaou Lab de la Meilleure œuvre photographique  

Le prix de la meilleure œuvre photographique estudiantine sera décerné sur la base d’un vote du public pendant la Biennale Jaou. Le résultat sera annoncé à la clôture de la Biennale. En cas d’œuvre collective, le prix sera équitablement réparti sur les membres du collectif. Lprix sera précisé à l’approche de la Biennale.  


Thématique de l’exposition Jaou Lab 

La migration clandestine est un sujet complexe et sensible qui soulève de nombreuses questions et fait référence à une forme de mobilité illégale de personnes à travers les frontières ou par la mer. Elle devient un thème d’actualité auquel personne ne peut rester indifférent et qui interpelle diverses familles dans un grand nombre de pays du tiers-monde. 

Elle touche le continent africain depuis des décennies, essentiellement la Tunisie qui, par sa situation géographique, constitue pour les jeunes tunisiens, arabes et subsahariens un pont de passage entre les deux rives de la méditerranéeLes flux migratoires sont souvent motivés par divers facteurs politiques, sociaux, humanitaires et culturels défavorables (tels que la recherche de meilleures opportunités de travail, d’étude et de vie, la fuite de conflits…). En effet, ce phénomène devient un projet de vie pour une jeunesse issue de divers milieux sociaux qui cherche par tous les moyens à quitter illégalement leur pays de résidence. 

Malgré les mesures adoptées par l’Etat tunisien dans le but de lutter contre la migration irrégulière, les flux migratoires vers l’Europe n’ont pas cessé de croître et le pays compte régulièrement des départs massifs de jeunes désespérés qui tentent les traversées dans des embarcations de fortune et beaucoup y laissent la vie. 

Alors que le phénomène de la migration clandestine, communément dénommée el Harga (littéralement « brûlure » de frontières en quittant le pays d’origine sans passeport ni visa), acquiert une importance considérable dans la société tunisienne laissant derrière lui des centaines de familles endeuillées, ce projet d’exposition tente d’inciter les étudiant.e.s à expérimenter de nouvelles formes d’expressions et à raconter un sujet brulant à travers l’objectif de leurs caméras et smartphones en posant une réflexion profonde et un regard artistique (par l’instant capturé, le cadrage, l’image, la lumière, la vitesse…) sur ce phénomène à partir d’une grande variété d’approches psychologiques, socioculturelles, philosophiques, politiques, humanitaires en transmettant et en faisant revivre des émotions, des chagrins, des drames humains, des tragédies, des colères, des départs, des absences, des recueillements, des enterrements, des espoirs, des nostalgies, des disparitions inexpliquées, des retrouvailles, des souffrances, des messages, des exploitations, des voix, des mémoires, des témoignages, des souvenirs douloureux, des souffrances familiales, des attentes interminables, des groupes de parole, des espaces de dialogue et d’écoute, des centres de détention, des familles en lutte, des traversées en merdes naufrages d’embarcations de fortunedes désolations, des frustrations, des confusions, des portraits de clandestins disparus…  


Les termes et conditions de participation à l’Appel 

  • Les œuvres présentées doivent toutes englober la migration clandestine comme outil de conceptualisation artistique 

  • Les œuvres doivent être inédites. 

  • Le projet photographique doit être composé de 1 à 3 photos formant une seule proposition (photographies noirs et blancs ou en couleurs, photomontage, collage…). Le point de vue documentaire sera au libre choix de l’auteur/les auteurs.  

  • Le format, le support d’impression/tirage du projet, l’emplacement de l’accrochage et le choix du lieu ainsi que la scénographie de l’exposition collective seront décidés par l’équipe curatoriale en fonction du budget et des orientations des organisateurs. 

  • L’équipe de production Jaou Lab conservera les œuvres photographiques sélectionnées et travaillera à la diffusion de l’exposition dans d’autres lieux en Tunisie. 

  • L’exposition Jaou Lab ne peut en aucun cas et sous aucune forme être considérée comme une « exposition-vente » 

  • Les participants à l’exposition acceptent que leurs photos de profils, noms et prénoms, soient communiqués à travers tous les canaux de communication écrite et audiovisuelle et sur tous types de supports (prints et digital). 

Etablissements universitaires éligibles et professeurs référents 

Le concours est exclusivement réservé aux étudiant.e.s en licence, en master ou en doctorat des institutions universitaires suivantes.  Les professeurs référents assureront la liaison et valideront les candidatures pour le présent Appel:  

  • Nadia HMANI et Saber BAHRI de l’Institut Supérieur des Beaux-Arts de Tunis 

  • Inès CHERIF de l’Institut Supérieur des Sciences Humaines de Tunis  

  • Hatem KOCHBATI de l’Ecole Supérieure des Sciences et Technologies du Design 

  • Haithem CHEBBI de l’Institut Supérieur des Arts Multimédia de la Manouba 

  • Imed BEN SALAH de l’Institut Supérieur de l’Animation pour la Jeunesse et la Culture  

  • Jelel BESSAAD de l’Ecole Nationale d’Architecture et d’Urbanisme de Tunis 

  • Yosra NAFTI de l’Institut Supérieur des Beaux-Arts de Nabeul 

  • Imen BEN HASSINE de l’Institut Supérieur des Arts et Métiers de Kairouan 

  • Houda KOHLI KALLEL de l’Institut Supérieur des Arts et Métiers de Sidi Bouzid 

  • Nouha BOUAZIZ et Safouene JALLOUL de l’Institut Supérieur des Beaux-Arts de Sousse  

  • Sofiène NOICHRI de la Faculté des Sciences Humaines de Sousse   

  • Salah HMIDA de l’Institut Supérieur des Arts et Métiers de Mahdia 

  • Asma CHARMITI de l’Institut Supérieur des Arts et Métiers de Siliana 

  • Fatma MAHMOUD de l’Institut Supérieur des Arts et Métiers de Kasserine 

  • Helmi JRIBI de l’Institut Supérieur des Arts et Métiers de Sfax 

  • Sami NASRI de l’Institut Supérieur des Arts et Métiers de Gafsa  

  • Mourad GHORRAFI de l’Institut Supérieur des Arts et Métiers de Gabès  

  • Mouna EZZEDDINE de l’Institut des Arts et Métiers de Tataouine. 


Comment participer à l’Appel ? 

La participation à cet Appel se fera exclusivement via ce formulaire. 

Aucun autre procédé de participation n’est accepté.  

Documents à uploader dans le formulaire :  

En soumettant une candidature pour cet Appel, l’étudiant.e ou le groupe d’étudiant.e.s attestent que le projet artistique soumis est inédit et qu’il est le résultat de de son/leur travail intellectuel et artistique.  

Délais de soumission et d’annonce des résultats de l’Appel 

Le dernier délai de soumission des candidatures est fixé pour le 15 avril 2024 à minuit (heure de Tunis).  

L’annonce des résultats de l’Appel sera faite le 17 mai 2024 sur le site internet de la Fondation Kamel Lazaar et sur les réseaux sociaux (Facebook et Instagram) 

Pour plus d’informations, vous pouvez contacter :  

Dr Chiraz Mosbeh – coordinatrice Jaou Lab : chiraz@jaou.tn 

Khouloud Kechiche – Responsable Communication Digitale Jaou Lab : khouloud@jaou.tn  


test